Slow ou fast dating : à la recherche du « match » !

Depuis l’avènement des appli rencontre il y a environ cinq ans, les adeptes du mobile dating ont maintenant de quoi s’amuser : il existe un tel choix d’applications de rencontre qu’il devient franchement difficile de faire un choix !

Fast dating

L’appli reine du fast dating est sans doute Tinder. Une application crée en 2011 qui a depuis attiré plus de 50 millions d’utilisateurs. L’application mobile permet de « liker » une personne d’un coup de pouce vers la droite, ou bien de passer au suivant profil avec un mouvement vers la gauche. Ça s’appelle le « swipe » ! C’est spontané, direct et surtout, très visuel : la Mecque du fast dating ! Pour qu’il y ait un « match », les deux candidats doivent s’être attribué un « like » réciproquement. C’est seulement à partir de là qu’ils pourront commencer à discuter en espérant démarrer leur histoire du bon pied.

Nombreux sont celles et surtout ceux qui espèrent multiplier les opportunités de rencontre en attribuant des « likes » à tous les profils… sauf qu’ils atteignent rapidement leur limite quotidienne et doivent donc remettre la suite de leur chasse au lendemain : une technique finalement peu efficace…

Slow Dating

Paradoxalement, le slow dating est un train de connaître une croissance intéressante également, séduisant les plus romantiques et toutes celles et ceux qui veulent s’échapper de la frivolité des rencontres en ligne à la chaîne. Le slow dating comme son nom l’indique consiste à s’accorder plus de temps pour faire LA bonne rencontre. C’est le concept de l’application rencontre « Once » qui propose à ses membres de faire « une rencontre par jour ». Les partenaires ont un délai de 24h pour décider d’une éventuelle suite. On ne s’arrête donc pas qu’au physique !

Le slow dating vient des États-Unis et valorise l’importance de découvrir (plus) lentement son prétendant/sa prétendante : une nécessité pour de nombreux célibataires en quêtes de relations sérieuses. Si beaucoup d’applis sont des machines à « matchs », elles ne répondaient jusqu’ici pas aux attentes de tout le monde…

Au-delà du fait que les utilisateurs peuvent s’arrêter sur les détails de leurs prétendants, ces applis de rencontres ne proposent, le plus souvent, pas plus d’un seul profil par jour. La majorité des célibataires Français ne semblent pas encore tout à fait convaincus (difficile de changer les réflexes du fast dating !), l’univers des applications de rencontres semble donc en perpétuelle mutation…