[Témoignage] J’ai perdu 20kg pour espérer la séduire

Rédigé le 3 avril 2019 par Léonie

temoignage rencontre

Notre rédactrice Léonie a rencontré Benoît, il lui a raconté son combat pour perdre son surpoids par amour.

Benoît l’année dernière, tu pesais donc 20kg de plus, pourquoi ce régime drastique ?

On dit qu’on fait des tas de trucs par amour, moi c’était ça : j’ai perdu presque 20kg pour séduire une femme qui ne regardait pas les mecs comme moi… C’est-à-dire les mecs un peu forts. Je pesais 97kg l’année dernière (je mesure 1,78m) mais surtout je n’étais pas spécialement sportif. J’ai revu toute mon hygiène de vie pour elle.

Comment l’avais-tu rencontré ?

On travaillait au même endroit, on était collègues (on est toujours collègues d’ailleurs). On se disait bonjour mais rien d’autre. Je savais qu’elle était célibataire et qu’elle faisait beaucoup de sport. J’ai eu l’occasion de lui parler quelques fois. J’ai vite compris qu’elle ne m’envisagerait jamais avec mes 97kg. Alors je m’y suis mis et je suis même devenu un peu accro…

Est-ce qu’elle a remarqué ta perte de poids ?

Je ne sais pas, j’imagine que oui. Tous mes collègues m’encourageaient, ils pensaient que je faisais ça pour moi, pour ma santé. Au fond de moi, c’était dur à entendre, j’avais envie de crier à tout le monde que je le faisais pour elle, pour qu’elle s’en rende compte peut être.

Et il y a eu ce challenge inter-entreprise et tu t’y es inscrit…

Oui pour être avec elle ! C’était l’occasion rêvée pour lui montrer que j’avais changé physiquement, et dans ma tête aussi. J’étais déterminé. C’était sur toute une journée et on allait avoir le temps de discuter. Mais en fait ça ne s’est pas passé comme prévu.

Que s’est-il passé ?

Elle était en couple avec l’un de mes collègues sauf qu’ils étaient restés très discrets au bureau. Je l’ignorais complètement, ça m’est arrivé en pleine face, j’étais un peu abattu sur le coup. Mais, comme je vous le disais, j’avais mis trop d’énergie et d’efforts pour m’arrêter là. J’ai donc joué le tout pour le tout, comme si mon collègue n’existait pas.

Et ça s’est mal passé avec votre collègue ?

Le jour du Contest s’est assez bien passé, on s’est tous rapprochés, les participants. J’ai plutôt bien accroché avec Mél (son vrai prénom a été modifié à la demande de l’auteur), bref au moins elle m’avait remarqué. Je l’ai dragué c’est vrai.

Du coup, mon collègue n’a pas franchement apprécié et on a commencé à avoir des désaccords en réunion puis devant les clients. ça devenait problématique mais moi je ne voulais rien lâcher alors j’invitais parfois Mél après le boulot pour aller boire un coup, etc. Elle acceptait donc jusqu’ici je me suis dis pas de soucis, on s’entend bien : c’est une question de temps !

Est-ce que ça a marché finalement ? Tu as retourné la situation à ton avantage ?

Presque… Je me servais du sport comme point d’intérêt commun donc je lui ai proposé d’aller faire du tennis, du Babington. Elle venait mais j’étais clairement dans la friendzone. C’était franchement dur car moi j’avais de vrais sentiments pour elle. De savoir en plus qu’elle se tapait mon collègue, quasi voisin de bureau, ça me rendait fou.

Et puis un jour j’ai craqué. J’ai joué carte sur table et je lui ai tout avoué.

Mon régime pour la séduire, le Contest, les parties de tennis. Je ne cherchais pas une énième amie. Elle a été touchée sur le coup je crois…

Mais elle a tout raconté à votre collègue…

C’est ça. Et lui ne s’est pas gêné pour en parler au bureau. Je n’ai jamais eu aussi honte de toute ma vie. J’ai envisagé de changer de boulot pour que les moqueries s’arrêtent. Ça s’est tassé un peu mais j’aurai jamais pensé être aussi vulnérable. Les sentiments affaiblissent. Je ne sais pas ce que j’espérais, qu’elle ait une révélation et se jette dans mes bras ? On ne vit pas dans un conte de fées.

Mél et toi aujourd’hui, vous vous parlez toujours ?

Non, j’ai été furieux qu’elle ne garde pas ma confession pour elle. Ça m’a aidé à me détacher car suite à ça j’ai sincèrement regretté ! Je ne sais pas si je serais capable de refaire un sacrifice pareil pour une autre femme. En tout cas une chose est sûre, je ne me dévoilerai plus jamais comme je l’ai fait avec Mél. Ça me m’a rien apporté de bon.

 

Benoît, 36 ans, région Bretagne

Propos recueillis par Léonie

Ce site utilise des Cookies pour vous offrir une meilleure expérience de navigation. Plus d’informations